fbpx

Rafale et Emirats : Macron salue “le plus contrat de notre histoire”, l’opposition dit sa “honte”

Rafale et Emirats : Macron salue “le plus contrat de notre histoire” l’opposition dit sa “honte”

80 avions de chasse seront livrés aux Emirats arabes unis entre 2027 et 2031.

Le “contrat du siècle”? Quelques semaines après le fiasco retentissant des sous-marins australiens, l’Elysée a annoncé la vente de 80 Rafale aux Emirats arabes unis, vendredi 3 décembre. Le montent de la commande se chiffre à 16 milliards d’euros, soit “le plus gros contrat à composante militaire de l’histoire”, a salué Emmanuel Macron.

“Le fameux contrat australien était plus élevé mais la composante française était beaucoup plus limitée.

Il n’y a jamais eu un partenariat militaire avec un tel montant de coopération bilatérale”, a commenté le chef de l’Etat, lors d’une intervention face à la presse. Dans le détail, 14 milliards d’euros seront versés pour les 80 avions de chasse fabriqués par Dassault Aviation, et 2 milliards pour les armements du fabriquant de missiles MBDA.

Avant de s’envoler pour l’Arabie saoudite, où il est attendu samedi, Emmanuel Macron a assumé la position française au Moyen-Orient. “Le rôle de la France est d’essayer de trouver des équilibres et des chemins de discussion pour bâtir la paix et la stabilité. L’objectif est la paix, la stabilité, et la lutte contre le terrorisme. C’est la vocation et l’intérêt de la France. Cette relation est avant tout politique. J’inscris toujours nos accords commerciaux et militaire dans le cadre de cette relation”, a t-il ajouté.

Ce contrat titanesque, conclu avec un régime engagé dans la guerre qui fait rage depuis sept ans au Yémen, a été en revanche vivement critiqué par les leaders de l’opposition. “La France nous fait honte quand elle arme des régimes autoritaires qui méprisent les droits humains et dont la richesse s’est bâtie sur les énergies fossiles”, a ainsi lancé Yannick Jadot. “La France rayonnera quand sa politique étrangère sera exemplaire dans la lutte pour la liberté et la justice climatique”, a-t-il ajouté.

AFP.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *