LIRE AUSSI

0 2 minutes 5 mois

En Ouganda, le quartier de Nsambya, abrite une décharge d’ordures ménagères, c’est près de cet endroit qu’un jeune entrepreneur, investit dans la transformation des bouteilles plastiques, a ouvert l’un de ses points de collecte . Gerald Ndashimye, est le fondateur de la startup Eco Ways Uganda, son entreprise emploie une centaine de personnes chargée de collecter les bouteilles et de participer à leur transformation.

Rien qu’à Kampala, nous avons 350 tonnes de déchets, de déchets solides, produits par les habitants, dont 12 à 15 % sont des plastiques, et la plupart ne sont ni collectés ni recyclés. Tout cela finit donc dans des décharges et des décharges à ciel ouvert comme celle que vous voyez ici, explique t-il. Son diplôme d’études en développement en poche, Gerald Ndashimye a commencé par collecter les déchets plastiques dans son quartier. Son objectif de garder l’environnement propre à déboucher sur une plus grande ambition.

Aujourd’hui, cet Ougandais, a ouvert des points de collecte à Kampala, Wakiso et Mukono, mais également d’autres grandes villes. J’étais passionné par le nettoyage des quartiers, finalement, je me suis dit si cela doit continuer, je dois pouvoir payer les factures, et c’est ainsi que nous avons commencé à collecter les bouteilles et autres plastiques qui ont de la valeur.

Donc, on a vendu les broyats avant de commencer à fabriquer nos propres produits. Après avoir broyé ses bouteilles plastiques, la start-up les transforme en différents matériaux, notamment en tables ou en poteaux de clôtures. L’écologiste vend également son plastique déjà broyé à des entreprises qui le recyclent par la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *