fbpx

Nicolas Sarkozy : ses premiers mots après sa condamnation à un an ferme

Partager sur
fb-share-icon660
450
Pin Share20

L’ex-président français Nicolas Sarkozy a été reconnu coupable par un tribunal de Paris d’avoir financé illégalement sa campagne électorale de 2012 et l’a condamné à un an de prison. L’ancien président purgerait sa peine à domicile en portant une surveillance électronique. Dans un message sur les réseaux sociaux, l’ancien président a exprimé ses premières impressions après la condamnation.

Après avoir exprimé sa reconnaissance à tous ceux qui l’ont soutenu durant le procès et rappelé le motif de sa condamnation, Nicolas Sarkozy, a indiqué que cette peine dénote de la « méconnaissance des décisions du Conseil constitutionnel ». « Je veux remercier du fond du cœur tous ceux qui ont tenu à me manifester leur amitié au moment où j’ai été condamné pour avoir dépassé le plafond de mes comptes de campagne lors de la présidentielle de 2012 », a d’abord écrit l’ancien président sur Twitter et Facebook.

« On ne peut pas être sanctionné deux fois pour les mêmes faits »

L’ancien chef d’Etat « demande simplement que le droit soit appliqué pour moi comme pour n’importe quel autre justiciable. » D’après lui, ce droit « a été une nouvelle fois bafoué par la méconnaissance des décisions du Conseil constitutionnel ». « On ne peut pas être sanctionné deux fois pour les mêmes faits », a rappelé l’ancien numéro 1 français. Nicolas Sarkozy a indiqué qu’il ira jusqu’au bout en faisant appel de la condamnation. 

« Résister aux vaines tentatives d’humiliation »

« J’irai jusqu’au bout dans cette quête qui dépasse mon cas personnel car chacun peut un jour se trouver confronté à l’injustice, » a-t-il écrit. Nicolas Sarkozy trouve dans « la certitude la justesse de ce combat », « l’énergie qui permet de surmonter les épreuves et de résister aux vaines tentatives d’humiliation ». Plus tôt en mars, Sarkozy avait déjà été condamné à trois ans de prison, dont deux avec sursis, pour une affaire d’écoutes téléphoniques illégales. Ainsi, Sarkozy est devenu le premier président français à être condamné à une peine de prison. Il a été reconnu coupable de corruption et de trafic d’influence.

Partager sur
fb-share-icon660
450
Pin Share20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *