LIRE AUSSI

Guinée retraite anticipé de nombreux fonctionnaires..jpeg
0 3 minutes 3 semaines

Des ambassadeurs de la communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest ont échangé jeudi avec le chef de la diplomatie guinéenne.

Au centre de la rencontre, l’évaluation de la transition en cours dans le pays. Occasion pour les autorités guinéennes de solliciter une nouvelle fois l’appui de l’organisation régionale.

Presque tous les pays de la CEDEAO ont eu des problèmes. Il vaut mieux que nous nous donnions la main, et je suis très heureux de voir que nos sœurs et frères de la CEDEAO veulent vraiment répondre à cet appel du président de la transition, pour soutenir notre pays et aider notre pays à mener à bien la transition.“, a expliqué Morissanda Kouyaté, ministre des Affaires étrangères de la République de Guinée.

A quelques jours du sommet des chefs d’Etat de la CEDEAO prévu dimanche sur la situation au Mali et en Guinée, Conakry semble avoir marqué des points.

” Avec la CEDEAO, comme je l’ai dit, il y a une relation fraternelle, ce sont des pays et des frères et donc tous les ambassadeurs sont réunis ici. Ils sont d’accord pour dire qu’il faut aider la Guinée, le ministre nous a dit qu’il comptait sur la CEDEAO. Nous avons dit que nous allons faire notre travail et nous avons dit à nos chefs d’État que nous devons aider la Guinée dans cette situation et nous allons le faire.“, a rassuré Mifougo Youssouf Diarrassouba, ambassadeur de la Côte d’Ivoire en Guinée.

Un retour en grâce donc en filigrane pour la Guinée suspendue de la CEDEAO après le coup de force du colonel Mamadou Doumbouya. Si la junte a défini les grandes lignes de son gouvernement de transition et s’est engagée à organiser des élections démocratiques, elle n’a pas encore fixé de calendrier précis pour y parvenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *