LIRE AUSSI

0 2 minutes 6 mois

Après la brouille post-génocide, la France et le Rwanda savourent le réchauffement de leurs relations.

La reconnaissance par Emmanuel Macron jeudi de la responsabilité de son pays dans le génocide rwandais a été appréciée à Kigali. Même si les excuses officielles de la France n’ont pas été au rendez-vous.

Une étape a été franchie, qui nous permettra de voir une relation meilleure et peut-être plus profonde entre le Rwanda et la France. Donc je pense, je suis optimiste à ce sujet, je pense que c’était positif, c’était bien que cela se produise. Et beaucoup d’autres choses vont se produire après cette visite. “, a déclaré Paul Kagame.

Une visite de la repentance tacite qui augure malgré tout une nouvelle ère entre les deux pays. Mais reste un sujet sur lequel Kigali attend une réponse ferme de Paris la poursuite des génocidaires rwandais présumés réfugiés en France.

Le ‘’don’’ du pardon sollicité par le chef de l’Etat français lors de son discours jeudi dans l’enceinte du Mémorial de Gisozi dépendra certainement en partie, de la réponse à cette soif de justice rwandaise. Mais le plus long chemin commence par le premier pas. Celui accompli par Macron à Kigali est de décisif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *