fbpx

GUINEE : PÉNURIE D’EAU, LE QUARTIER DARE-SALAM TOUJOURS DANS LE BESOIN.

Se procurer de l’eau potable dans certains quartiers de la capitale Conakry relève d’un véritable combat de titan. Ils sont nombreux des citoyens de la métropole guinéenne à patienter des jours voir même des semaines avant de se trouver un litre d’eau. C’est le cas par exemple des habitants de Dar Salam situé dans la commune Ratoma.

Une situation difficile à expliquer par les habitants de cette localité qui ne savent plus avec quel pied danser. Si en haute Guinée l’or est la matière précieuse la plus recherchée, au quartier Dar Salam dans la commune de Ratoma l’eau est synonyme de l’or. Des décennies durant, les citoyens de ce quartier sont confrontés à une pénurie d’eau potable qui ne dit pas son nom.

Dans cette agglomération, trouver ce liquide précieux est devenu un réel casse-tête. Adama Bah parcourt des km pour trouver de l’eau « trouver de l’eau à Da-re-salam est très difficile, il nous faut aller jusqu’à kabalaya dés fois pour nous approvisionner ce qui est difficile a réalisé chaque jour par ce que c’est loin ». 

Selon des témoins, le retour à la normal est prévu pour bientôt. Annonce que ne croit pas Hadja Mariama Fofana qui estime que ces déclarations ne sont que des simples promesses. Selon elle ce phénomène qui persiste dans ce quartier doit interpeler l’attention des autorités concernées, « depuis la deuxième république avec le président Lansana Conté, ils nous ont promis le retour à la normal et aujourd’hui ont nous donnent les mêmes promesses.

Nous souffrons trop ici, nous avons plus besoin de la parole plutôt nous voulons des actes positifs pour nous aider à sortir dans cette crise interminable ».Cette crise d’eau a conduit plusieurs familles aisées à se trouver des forages. C’est grâce à ces bornes fontaines que des voisins sont servis témoigne Ousmane Sow, « depuis un moment nous avons mis en place un moyen d’aide au voisinage.

Les personnes qui peuvent se permettre de s’offrir un forage d’être humaniste d’aidé les autres sont les plus touchés par l’appel à l’aide qu’on a lancé. Alors la communication est très bien passé, les propriétaires offre gratuitement de l’eau au voisin qui n’ont pas cette capacité de s’offrir ce luxe en Guinée».  Bien que conscient des conséquences de l’implantation abusive des forages, l’actualité sur le manque d’eau à Conakry a fini par prendre le dessus sur la première.Zone contenant les pièces jointes

Hassane Diallo ,Journaliste Reporter chez l’ouestguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *