fbpx

Guinée :“Nous allons engager une concertation nationale pour une transition inclusive et apaisée. Plus personne ne doit mourir pour rien”, assure le patron de la junte

Partager sur
fb-share-icon660
450
Pin Share20

coup d’Etat en Guinée

“Nous allons engager une concertation nationale pour une transition inclusive et apaisée.  Plus personne ne doit mourir pour rien”, assure le patron de la junte

Le 5 septembre 2021 restera dans les annales de l’histoire politique guinéenne. Très tôt le matin, des tirs sporadiques ont réveillé les citoyens de la commune de Kaloum, quartier administratif abritant la présidence de la République. Après avoir dans une vidéo devenue virale sur les réseaux défini les grandes lignes, la junte est allée à la radio télévision guinéenne.

Dans son discours, le colonel Mamady Doumbouya a dénoncé les tares du pouvoir caractérique par une gabégie financière, la politisation à outrance de l’administration publique, la pauvreté et la corruption endémique.

Pour mettre un terme à ces tares, la junte promet de travailler désormais avec “le peuple souverain de Guinée dans sa totalité. Nous avons décidé à partir de l’instant de dissoudre la constitution”.

En ce qui concerne la rédaction d’une nouvelle constitution, elle s’engage à faire participer “les quatre régions naturelles, et la diaspora”.

Avant de rassurer : “La personnalisation de la vie politique est terminée. Nous allons mettre en place une transition transparente et inclusive. Nous allons mettre en place un système qui n’existe pas. Ce système, il faut qu’on soit tous ensemble”.

Et de regretter : “ Il y a eu beaucoup de morts, beaucoup de blessés, et beaucoup de larmes. Nous allons tous nous asseoir pour rédiger une constitution qui est adoptée à nos réalités, capable de régler nos problèmes parce que si vous voyez l’état de nos routes, vous voyez l’état de nos hôpitaux, vous vous rendrez compte qu’après 62 ans d’indépendance, il est temps” qu’on se donne la main

S’agissant de la constitution, elle est dissoute : “C’est vrai nous avons dissout la constitution. Nous allons disssoudre les institutions. La fermeture des frontières terrestres pendant une semaine, et nous allons comment faire pour la frontière aérienne. Avec tous nos camarades, nous allons trouver la solution pour sortir de cette gabegie”.

Ensuite, la junte appelle, à l’occasion de prise du pouvoir par les militaires, ses “frères d’armes, des unités de toute la république de se mettre au côté du peuple cette fois-ci pour aider le peuple de Guinée. Nous invitons chacun en ce qui le concerne pour continuer les activités régaliennes” en protégeant la population et en assurant sa sécurité.

“Nous allons engager une concertation nantionale pour une transition inclusive et apaisée. Plus personne ne doit mourir pour rien”, assure le patron de la junte

Avant de rassurer l’ensemble des partenaires bi et multilatéraux, les organisations internationales pour le respect des engagements pris vis-à-vis d’eux.

Le colonel Doumbouya a aussi évoqué Jerry Rawlings qui disait “si le peuple est écrasé par ses élites, il revient à l’armée de rendre au peuple sa liberté”.

Partager sur
fb-share-icon660
450
Pin Share20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *