fbpx

Cameroun: la nouvelle stratégie des séparatistes

Partager sur
fb-share-icon660
450
Pin Share20

Le Premier ministre camerounais Joseph Dion Ngute est en visite depuis mardi 21 septembre et jusqu’à vendredi dans la région du sud-ouest, l’une des deux régions anglophones du pays en proie aux violences depuis quatre années. Le but de ce déplacement est le « suivi des résolutions du grand dialogue national » qu’il avait organisé début octobre 2019, sans les groupes séparatistes. Après une phase d’apparente stabilisation, de récentes attaques meurtrières contre des militaires dans la région voisine du nord-ouest ont contraint le gouvernement à avouer un « changement de paradigme », c’est-à-dire de situation.

Si les mois suivants le « grand dialogue national » pouvaient donner l’impression d’une accalmie, les groupes rebelles étaient en réalité en train de se réorganiser, selon plusieurs analystes.

Plutôt que de frapper les centres urbains à la recherche du chaos, par exemple en visant les écoles, les miliciens ont gagné les maquis, d’où ils ciblent en priorité l’armée depuis le début de l’année.

C’est ce qui s’est passé la semaine dernière lorsqu’un groupe actif à l’est de Bamenda a pour la première fois utilisé des engins explosifs improvisés et des lance-roquettes pour immobiliser des véhicules blindés, et infliger de lourdes pertes aux militaires.

Partager sur
fb-share-icon660
450
Pin Share20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *